Crédit Photo: Robert Bouthillier
Crédit Photo: Robert Bouthillier

La pratique régulière de l'Avant-deux étant reconnue comme excellente pour le maintient de la santé physique (et mentale !), j'aurais le grand plaisir et l'honneur d'aller en gavotter quelques unes avec Jérémy Kerno au FIL.

 

Lundi prochain (7 août) à la Taverne du Roi Morvan et le lendemain, mardi 8 août, salle Carnot. Au plaisir de vous y croiser !

Marc CLERIVET a toujours été intéressé par l’étude des groupes sociaux et de leurs expressions culturelles. Après un Master de Biologiste, il intègre l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Rennes en 1997, où il passe un diplôme d’ingénieur agronome avec une spécialisation en Développement Agricole et Sociologie des Milieux Ruraux.

 

En parallèle à ses études, il se découvre une passion pour la danse traditionnelle qu’il a commencé à pratiquer durant les années 1990, période faste s’il en pour les festoù noz ! Ayant appris à danser en autodidacte, en ceili et en fest noz, Marc suit un an de cours au Centre Culturel Breton d’Orvault en 1995. Il y est formé par Viviane Cocadin, qui a mené avec Marcel Choblet et Jean Renaud des enquêtes sur l’Avant-deux de travers. Fondateur de Rakvlaz, association basée à La Chapelle-sur-Erdre, sa commune d’origine, dont il sera président jusqu’en 2001, il fait intervenir plusieurs collecteurs tels Patrick Bardoul, Michel Colleu ou bien encore Roland Guillou. C’est ce dernier, qui l’a initié au chant, notamment pour mener les danses.

 

Très vite, il décide d’approfondir sa pratique chantée : il suit les stages proposés par Dastum 44 puis s’inscrit aux cours dispensés par La Bouèze. Il complète cette formation par une immersion dans les fonds Dastum, lors de sa période d’objection de conscience. C’est à cette époque qu’il découvre les techniques de gavottage caractéristiques des répertoires de contredanse et de danses en couple dans l’Ouest de la France. A partir de 2001, la pratique de la collecte, - seul, parfois avec Vincent Morel mais surtout avec Mathieu Guitton – ainsi que des stages de technique vocale auprès d’Agnès Brosset parachèvent cette formation.

 

 Pour la danse, hormis quelques stages dans les deux confédérations de danse en Bretagne mais aussi à l’A.D.P. à Voiron, ce sont surtout les rencontres générées par des projets comme Le Bal de l’Atlantique ou sa participation à la commission danse de la FAMDT qui lui permettent de continuer de se former. Son travail avec des danseurs-collecteurs-chercheurs comme Jean-François Miniot et Maxime Chevrier de l’U.P.C.P., Lionel Dubertrand et Marie-Claude Hourdebaigt lui ont apporté une ouverture sur la danse traditionnelle de France et d'Europe de l'Ouest.

 

En 2001, tout en débutant son travail universitaire, qu’il achève en 2010, par la soutenance d’une thèse de doctorat en histoire sur la danse de tradition populaire en Haute-Bretagne (publiée en juin 2013 aux éditions PUR/Dastum),  il choisit de mener une double activité en tant qu’ethno-sociologue indépendant et enseignant. Parallèlement, son enquête de terrain finit par déborder les seuls domaines du chant et de la danse pour aborder la question des savoirs populaires en général. C’est en effet sur l’aire culturelle gallèse qu’il se spécialise peu à peu, se passionnant pour des répertoires rarement dansés comme l’Avant-deux et approfondissant des pratiques comme le gavottage ou la menée des ronds guérandais.

 

Cette formation, associée à son activité de recherche, a amené Marc CLERIVET à développer une transmission du chant et de la danse au plus proche des sources collectées et une pédagogie évolutive dans laquelle il attache une importance toute particulière à l’esprit, au « senti » et à l’expression de chaque interprète dans le cadre des répertoires traditionnels. A partir de 2002, il anime régulièrement des cours de danse et de chant dans le domaine associatif (Dastum 44, ATDMT, Les Menhirs, le Cercle celtique de Rennes et La Bouèze). Cet enseignement a été sanctionné par un Diplôme d’Etat de Musique Traditionnelle en 2003. En 2005, il intègre le Conservatoire de Rennes, puis en 2008 celui de Brest. En 2013, il passe avec succès le concours de Professeur d’Enseignement Artistique. 

 

Actuellement, Marc CLERIVET dispense des cours aux CRR de Brest et Rennes. Il assure en outre un enseignement à la Faculté de Musicologie de Rennes II.  Il intervient également au Pont Supérieur (Pôle d'Enseignement Supérieur Spectacle Vivant Bretagne Pays de la Loire) dont il coordonne, avec Dominig Bouchaud, la formation en musique traditionnelle.

 

 

 

 

 

Palmarès :


2002 Bogue d’Or au concours chant solo à Redon.


2002 Lauréat au concours de chant de Monterfil en duo avec Mathieu Guitton.


2001 Lauréat au concours de Monterfil en solo.


1999 3e prix « chant à danser » au Kan ar Bobl à Pontivy.

 

 

 

Ma formation initiale

 

Docteur en Histoire de l’Université de Rennes II sur la danse de tradition populaire en Haute-Bretagne.

 

Titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies en Histoire et Sciences Sociales à l’Université de Rennes II Haute-Bretagne (mention B) sujet : La danse folklorique en Haute-Bretagne.

 

Titulaire du Diplôme d’Etat de musique traditionnelle (candidature libre session de janvier 2004 à Rennes), instrument présenté : le chant.

 

Ingénieur Agronome spécialisé en Sociologie et Développement Rural (concertation en milieu rural)

 

Titulaire d’une Licence de Biologie décernée par l’Heinrich Heine Universität de Düsseldorf (mention B) et d’une Maîtrise de Biologie des Organismes et des Populations, décernée par la Faculté des Sciences et des Techniques de Nantes.